Un livre pour tous sur les abeilles:

Abeilles du monde

Service gratuit et accessible Ă  tous

Créer un site web pro

Erwan et Sandrine Keraval sont apiculteurs amateurs à 1000 mùtres d’altitude dans les Alpes.

Ils profitent de leurs voyages pour dĂ©couvrir l’apiculture de la rĂ©gion visitĂ©e, et, en tant que « web-trotteurs apicoles Â», leurs rencontres virtuelles complĂštent cette exploration.

 

Contact: erwan_keraval@hotmail.com

Interview des auteurs

Sandrine et Erwan, qui ĂȘtes-vous ?

 

Nous avons Ă©tĂ© piquĂ©s par la passion de l’apiculture il y a 4 ans, depuis nous avons quelques ruches en montagne, et sommes encore Ă©merveillĂ©s chaque jour par le monde des abeilles.

L’apiculture est une Ă©chappatoire loin du bruit et du stress !

En dehors de l’apiculture, nous aimons les voyages et tout ce qui touche à la nature.

 

Comment vous est venue cette idĂ©e d’écrire ce livre ?

 

C’est en naviguant sur internet Ă  la recherche d’articles, de blogs, de vidĂ©os sur l’apiculture, que nous nous sommes rendu compte de l’incroyable diversitĂ© des apicultures dans le monde. Nous avons Ă©tĂ© frappĂ©s de voir que l’élevage d’abeilles existe partout ou presque, et qu’il est trĂšs souvent une passion.

En dĂ©couvrant ces photos de ruches du monde entier, et d’apiculteurs aux pratiques parfois si diffĂ©rentes, nous avons recherchĂ© de la littĂ©rature sur le sujet. Ne trouvant rien, nous nous sommes dit « Et si
 Â»

C’est ainsi qu’est nĂ©e l’idĂ©e de ce livre, courant 2010.

 

Comment vous y prenez-vous pour rĂ©unir toutes ces informations ?

 

Elles sont basĂ©es d’une part sur les voyages que nous avons faits. DĂšs que nous partons quelque part, nous essayons d’en savoir plus sur l’apiculture locale, ce qui est en soi un but de voyage passionnant.

Mais comme ceci prendrait des annĂ©es, nous nous sommes aussi appuyĂ©s sur des personnes ou des associations ayant eu la mĂȘme dĂ©marche, et qui ont pu participer Ă  la rĂ©daction de certains chapitres. Internet est un formidable outil pour prospecter et partager, il y a ensuite tout un travail de recherche et de synthĂšse.

En commençant ce livre, nous n’imaginions pas un instant toutes ces rencontres que nous allions faire en Ă©crivant un livre.

 

1€ par livre est versĂ© Ă  des association soutenant l’apiculture, pourquoi ?

 

Notre dĂ©marche n’est pas mercantile. Nous ne faisons pas ce livre pour gagner de l’argent. Nous trouvons normal que les organismes ayant participĂ© au livre soient associĂ©s aux bĂ©nĂ©fices. Et n’est-ce pas logique d’écrire un livre sur les abeilles du monde qui contribue un peu Ă  sauvegarder ces abeilles ?

 

Comment dĂ©cririez-vous votre livre ?

 

Comme un regard curieux sur le monde des abeilles, un Ă©tonnement constant sur ce qu’il se passe ailleurs, un respect des traditions d’autrui, et aussi comme un livre avec de belles photos avec pas trop de texte pour donner Ă  tout le monde l’envie de l’ouvrir.

Il y a 12 chapitres dans ce livre, un par rĂ©gion : L’üle de Socotra au YĂ©men, le SĂ©nĂ©gal, l’IndonĂ©sie, la Mongolie, New York, les CĂ©vĂ©nnes en France, l'Ethiopie, le Maroc, l’üle d’Ouessant en France, le cercle polaire en Finlande, et la Tanzanie. Chacun explique comment se passe l’apiculture dans une zone particuliĂšre du pays, comment sont les ruches, comment les apiculteurs rĂ©coltent le miel, etc. Il montre aussi le travail Ă©tonnant de certaines associations, ou la vie extraordinaire de certaines personnes. Il y a plus de 120 pages et plusieurs photos par pages. Ne vous attendez pas Ă  trouver un travail de thĂ©sard !

 

Quels sont vos projets futurs ?

 

Hormis agrandir notre rucher et faire d’autres voyages, pourquoi pas un second tome ? Il y a tant Ă  dire et montrer sur le sujet.

Nous nous sommes rendu compte aussi que la France a une culture apicole trĂšs variĂ©e, rien que chez nous il y a beaucoup Ă  raconter. Alors peut-ĂȘtre Ă  bientĂŽt ?